Quel dessin animé choisir pour enfant ?

Contrairement à la représentation que nous avons sur le 7ème art, ce dernier cache quelques exceptions cinématographiques, loin des productions qui circulent régulièrement sur les chaines de télévision. L'histoire du cinéma a un connu pas mal de réalisateurs spécialistes dans les dessins animés pour bébés, qui n'hésitent pas à consacrer leur âme d'enfant et imagination au service de cet art.

Comment sélectionner les bons dessins animés pour enfant ?

Beaucoup d'entre nous n'hésitent pas à laisser leurs petits bambins contempler les dessins animés gratuits sur la télévision voire sur YouTube. Une pratique qui demeure interdite par l'OMS, mais c'est notre premier moyen de divertissement pour calmer les enfants. Voici les critères essentiels à prendre en considération pour choisir les dessins animés pour enfants

  • Analyser la bande-annonce du dessin animé.
  • Examiner les épisodes du dessin animé.
  • Accompagner l'enfant pour visionner le dessin animé.

En réalité, la bande-annonce n'est pas le détail essentiel pour le choix d'un dessin animé, elle ne peut être une référence sur la qualité du dessin animé, malgré le fait qu'une bande-annonce puisse refléter le cours du dessin animé et l'élocution employée par les personnages. En plus de ça, il est important de visionner une partie du dessin animé afin d'analyser les scènes et de juger si le dessin animé est adapté aux enfants, nous citons les dessins animé Disney. L'objectif est d'éviter aux enfants de croiser d'éventuelles agressions visuelles.

Toutefois, le moyen idéal pour garantir un dessin animé est de le regarder en compagnie de votre enfant, parce que cela favorise l'interaction et la communication. En effet, un enfant pose davantage de questions qui paraissent bêtes.

Les enfants et la télévision : les normes à respecter

Pour commencer, il est important de souligner que les enfants à un âge précoce doivent éviter d'être exposés à l'écran. A 3 ans, la règle varie entre le pour et le contre, notamment celle de Serge Tisseron avec les seuils de 3-6-9-12. Par contre, l'auteur Michel Desmurget, connu avec la célèbre fabrique du crétin digital, estime que 15 minutes par jour peuvent provoquer des effets négatifs sur l'enfant. 

Il convient par conséquent d'être vigilant par rapport à l'exposition des enfants aux écrans pour anticiper une éventuelle surexposition, surtout s'ils ne réclament pas cet outil de divertissement. Limiter au maximum les écrans permet à l'enfant entre quatre et cinq ans, de consacrer son système nerveux à la construction, notamment en ce qui concerne la concentration, l'irritabilité mais aussi ses yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *